Publication : vendredi 25 octobre 2013

 

Sermon du : 2013/10/18

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Les rites de l'islam

 

 

Titre audio   Télécharger
   2013.10.18 - Cheikh El Khayat - Les rites de l'islam   ( العربية) Téléchargement

 

1er Partie

La religion perdurera parmi les gens tant que ses rites seront présents et pratiqués, et elle disparaîtra avec le culte et les rites, tout comme elle peut disparaître quand on remplace les rites par d'autres. Ainsi la religion peut disparaître entièrement et il ne resterait d'elle que quelques pratiques cultuelles, dont les gens auront hérité. Cela, à l'exemple du rite alhanifiya (c'est la pratique et le dogme que notre prophète Ibrahim (paix sur lui) avait amené dans la péninsule arabique). Il n'en reste à La Mecque au moment de la révelation du prophète Mohammad (saws) que quelques traces, quelques rites et quelques pratiques. Les mecquois avaient l'habitude de les pratiquer tout en étant idolâtres. Sachez que les rites ne sont finalement que les bannières apparentes de la religion. Et ce sera le sujet de notre prêche aujourd'hui. Les rites sont les étendards et les drapeaux élevés de la religion. Ce sont ces prescriptions qui ont été amenées par la religion. En s'y attachant et en les pratiquant, la religion persiste. Au contraire, en les abandonnant ou en les remplaçant, la religion disparaît. Les rites, les cultes et symboles ne sont donc que les bannières apparentes de la religion. On utilise aussi ce mot: les rites الشعائر en Arabe dans le sens du temps, de la période concernant la pratique cultuelle comme les mois lunaires sacrés. Ce mot peut également désigner un lieu, comme les trois mosquées. Tout comme on peut l'utiliser pour désigner des êtres concernés par les rites comme les bêtes sacrifiées. Allah dit "Nous vous avons désigné les chameaux bien portants pour certains rites établis par Allah, il y a en eux pour vous un bien. Prononcez donc sur eux le nom d'Allah quand ils ont la patte attachée". Allah nous a interdit de profaner ces rites, il dit "O vous qui avez la foi ne profanez pas les rites d'Allah", c'est-à-dire respectez les. Allah a désigné le respect de ces rites comme faisant partie de la piété. Il a dit "voilà ce qui est prescrit et quiconque exalte les injonctions sacrées d'Allah s'inspire en effet de la piété des coeurs". Les rites désignent également les adorations qu'elles soient des adorations qui se pratiquent ou des formules qui se prononcent. Ainsi le rite qui symbolise l'Aïd c'est la proclamation de la grandeur d'Allah.

Le rite qui symbolise le pèlerinage, c'est la talbiya comme cela est rapporté dans le hadith de Zayd Ibn Khalid Aljouhani زيد بن خالد الجهني. Il dit "j'ai entendu le prophète (saws) dire: Jibril est venu à moi et il m'a dit O Mohammad ordonne à tes compagnons d'élever leur voix en prononçant la talbiya car elle fait partie des rites du hajj (pèlerinage)". Tout comme les pratiques du hajj sont appelées les manassik, c'est-à-dire les rites ou les pratiques du hajj. Le mot « rite » الشعائر est utilisé cinq fois dans le Coran, et à chaque fois il désigne les rites du hajj. La raison de cela, et Allah est plus savant, c'est que le pèlerinage est le rite le plus apparent en Islam et toutes les pratiques du hajj sont des pratiques apparentes et visibles. Ce qui est étonnant, c'est qu'il y a dans les autres piliers de l'Islam des rites apparents tellement importants qu'ils ne peuvent être altérés ou modifiés. Les deux attestations de foi par exemple qui sont la condition de l'Islam sont proclamées à chaque appel à la prière quotidiennement de jour comme de nuit. La prière, quant à elle, a comme symbole et rite apparent le adhan, (appel à la prière). Les gens se rassemblent dans les mosquées pour la pratiquer. Quand l'individu se rend à la mosquée, c'est comme s'il élevait les étendards de la foi et montre les rites de l'Islam. Sa marche vers cette pratique humilie ceux qui refusent de prendre part à ce rite. Aussi, dans les prières de la nuit, on récite le Coran à haute voix, et cela est un moyen de préserver le Coran, de le mémoriser car il est perpétuellement répété, récité et mémorisé par une multitude d'individus. Personne donc ne pourrait y rajouter un seul mot, le supprimer ou l'altérer sans que la majorité ne le réprimande. Celui qui abandonne donc la prière abandonne le plus important des rites. L'Imam Alawza3i الأوزاعي a dit "Omar Ibn Alkhattab a écrit à ses préfets: évitez les occupations au moment de la prière car celui qui la raté c'est qu'il a raté le rite le plus important". Concernant la zakat, le rite apparent c'est que le calife envoie des individus collecter les aumônes pour ensuite les redistribuer à ceux qui y ont droit. Le jeûne dépend de la vision de la lune, et c'est un rite apparent et les gens attendent et scrutent le ciel pour la voir. D'autres demandent à d'autres la lune a-t-elle été vue, est-ce le début du mois du jeûne. Tout cela est un rite apparent. De même pour la célébration de l'Aïd el fitr pour la fin du mois du Ramadan. En effet, l'Aïd est un rite des plus apparents. Les piliers ont donc été prescrits pour l'édification de la religion et l'expression des rites de l'Islam. C'est pour cela que le plus adéquat est qu'elles soient pratiquées au su et au vu de tous.

O musulmans, Allah s'est chargé de préserver l'Islam de toute altération ou remplacement et parmi les moyens qu'il a mis en place pour ce faire, il y a ces rites apparents dont la communauté a hérité en pratique depuis l'époque du prophète Mohammad (saws) jusqu'à aujourd'hui. Ce sont des rites proclamés. Il y en a parmi eux qui se répètent, certains quotidiennement comme le adhan ou la prière, d'autres hebdomadairement comme la prière du vendredi dans laquelle la récitation coranique se fait à haute voix alors que c'est une prière de jour parce que c'est un rite apparent auquel assiste de nombreuses personnes. Ensuite il y a des rites annuels tels que le jeûne, la zakat, les deux fêtes de l'Aïd ou encore le pèlerinage. Ce qui montre l'importance de ces rites qui doivent être apparents et visibles c'est que le statut de l'individu ne peut être connu et donné qu'en fonction de ces rites. Celui qui les proclame et les montre est considéré comme musulman et Allah seul se charge de juger son for intérieur. Anas Ibn Malik a dit: le messager d'Allah (saws) a dit "celui qui pratique notre prière et prend la même qibla que nous (direction pour la prière) et mange de ce que nous avons nous même égorgé c'est lui le musulman qui a la protection d'Allah et de son messager" (rapporté par Boukhari). Ces pratiques qui sont nommées dans ce hadith font évidemment partie des rites apparents de l'Islam. Par ailleurs, les savants ont indiqué qu'il est mieux de vivre en groupe que de s'isoler, et parmi les raisons qu'ils ont énuméré : le fait que l'individu qui s'isole ne pratique pas ses rites de manière apparente. Socialement, on voit que parmi ce qui est demandé lorsqu'un mariage est conclut c'est de le proclamer et de le faire savoir et cette proclamation c'est finalement son rite et sa devise. Le prophète (saws) a d'ailleurs dit "la séparation entre le licite et l'illicite c'est le tambourin et la proclamation". Il faut absolument proclamer le mariage c'est ça la différence entre le licite et l'illicite. Ibn Alqayyim a indiqué que "la circoncision du petit garçon fait aussi partie des rites les plus importants qui distinguent entre le musulman et le chrétien". Tout comme le hijab (le voile) est la devise des femmes musulmanes. O musulmans la religion ne durera que si ses rites durent et persistent et restent visibles. Il y a chez les musulmans dans le nombre des rites et leur proclamation ce qu'on ne trouvera pas dans d'autres religions. Ceux qui guettent la moindre occasion pour attaquer cette religion s'efforcent  d’humilier et mépriser ces rites dans le coeur des musulmans, car le seul moyen de les éloigner de leur religion, c’est en annulant leurs rites, en les altérant ou en les dépouillant de tout sens spirituel afin que ces rites ne soient plus qu'une coutume héritée, et rien d'autre. Parmi les premiers symboles et rites qui ont été combattus dans le monde musulman, il y a la langue arabe. En effet la langue arabe, c'est la devise de l'Islam, sa base. Allah a dit dans le saint Coran "ce coran c'est le seigneur de l'univers qui l'a fait descendre et l'esprit fidèle (l'ange Jibril) est descendu avec cela sur ton coeur pour que tu sois du nombre des avertisseurs en une langue arabe très claire". Il y aussi le calendrier hégirien en tant que symbole qui a été combattu parce qu'il est indépendant des autres calendriers. Au siècle dernier, le souverain égyptien demanda à la Grande-Bretagne et à la France un emprunt pour le forage du canal de Suez. Pour lui octroyer cet emprunt ils lui ont donné des conditions parmi lesquelles ne plus utiliser le calendrier hégirien mais le grégorien. Dans la plupart des pays européens il est interdit de faire entendre l'appel à la prière et le prétexte utilisé c'est la nuisance sonore alors que les cloches des églises réveillent ceux qui dorment et se reposent le dimanche et que les musiques assourdissantes ont libre court dans les marchés et les places publiques. Pourtant, ces pays prétendent faire respecter la liberté de culte sans distinction. Il y a quelques mois, on a interdit les minarets en Suisse car les minarets sont le signe visible des mosquées, et la mosquée c'est l'endroit où sont pratiquées les prières, et la prière est un rite quotidien apparent. Ne parlons pas de la guerre sans répit qui est menée contre le hijab, le voile de la femme musulmane. Et ceux qui l'ont interdit l'ont fait en explicitant que c'est un symbole religieux pour autant ils ne se sont jamais attaqués aux autres symboles religieux. Cela nous montre avec certitude que ces symboles et rites religieux apparents qu'a prescrit notre religion sont la cause de beaucoup de conversions en occident, et pourtant les autres rites apparents et symboles des autres religions n'ont eu aucun effet sur les individus. Quoi qu'ils fassent pour remplacer la religion de l'Islam ou éloigner les gens d'elle, ils ne réussiront pas car la religion d'Allah est bien plus puissante et Allah fait ce qu'il veut et fait triompher sa cause mais la plupart des gens ne le savent pas. "Ils veulent éteindre la lumière d'Allah de leur bouche mais Allah ne veut que parachever sa religion quand bien même cela est détestable pour les mécréants" (verset coranique).

2ème Partie

O musulmans, Allah a donné à cette religion des caractéristiques et des signes visibles qui dirigent vers elle. Il y en a qui sont des symboles ou des rites dans le temps, d'autres dans l'espace.

Parmi les rites dans l'espace qu'Allah a commandé de respecter, les trois mosquées, la mosquée sacrée de La Mecque, la mosquée prophétique à Médine et la mosquée ALaqsa à Alqods (Jérusalem). Ces trois mosquées et toutes les mosquées font partie des rites et des devises divines. Allah a dit en parlant des mosquées "ce sont des demeures qu'Allah a permis qu'elles soient édifiées et que le rappel d'Allah y soit pratiqué". Les mosquées font donc parties des symboles de l'Islam et ses rites ainsi que l'appel a la prière qui y est proclamé et la prière qui y est pratiquée. Respecter et exalter ces mosquées, et en particulier les trois mosquées fait partie des rites. Proclamer le adhan (l'appel à la prière) fait partie des rites. Et les meilleures des mosquées ce sont ces trois mosquées à propos desquelles le prophète (saws) a dit "on ne fait ses valises uniquement pour aller à une mosquée à part ces trois mosquées".

Parmi les rites et symboles qui s'inscrivent dans le temps pour lesquels Allah nous a commandé de les exalter et de les respecter, il y a le mois du Ramadan et les mois sacrés. Allah a dit "le mois du ramadan pendant lequel le coran a été révélé". Quant à propos des mois sacrés Allah a dit "les mois auprès d'Allah sont au nombre de douze dans le livre d'Allah le jour où il créa les cieux et la terre parmi lesquels il y en a quatre qui sont sacrés, voici la religion droite ne soyez donc injustes envers vous même pendant ceux-ci".

Le prophète (saws) a expliqué les mois sacrés en disant "le temps est ainsi que lorsqu'Allah l'a créé en créant les cieux et la terre. Il y a dans une année douze mois dont quatre sont sacrés. Trois se succèdent, dhoul qi3dah, dhoul hijjah et mouharram et un autre isolé c'est rajab, qui se trouve après le mois de joumada et avant sha3bane. Les gens, dans leur position face à ces mois sont de trois catégories, il y en a qui ont abusé dans le respect de ces mois à un tel point qu'ils ont associé à ce rite ce qui n’a aucune base". Ici le prophète (saws) fait référence au fait qu'Allah nous a commandé d'exalter ces mois ou des endroits, mais les gens font ce qu'Allah ne nous a jamais demandé. Allah nous a demandé d'exalter la Kaaba et des gens exaltent d'autres endroits. Allah nous a commandé le pèlerinage vers la maison sacrée, mais des gens n'y prête aucune attention et pratiquent d'autres pèlerinages vers d'autres endroits comme la ville de Kerbala ou d'autres. Le prophète (saws) nous a commandé des choses bien précises quant au reste il (saws) a dit "celui qui fait un acte qui n'a aucun rapport avec notre commandement (son acte) sera rejeté". Donc, nous avons dit il y a une catégorie qui sont tombés dans l'abus dans le respect de ces mois. Ensuite pour continuer le hadith "la deuxième catégorie ce sont ceux qui négligent ces mois", c'est-à-dire qu'ils ne donnent aucune importance à ces mois. Ils ne donnent aucune sacralité ni aux mois ni aux endroits qui sont sacrés. Ils ne font aucune différence entre le vendredi et le samedi, ni entre la mosquée et le café, ou encore entre les mois sacrés et les autres. Ce sont des gens qui ont des coeurs sur lesquels Allah a jeté l'insouciance même si la plupart de ces derniers pensent faire partie des gens de bien. "La troisième catégorie ce sont les gens du milieu les gens d'Allah, les gens de la guidée et de la sounnah" Ils ont exalté ce qu'Allah a exalté et ils ont abandonné ce qu'Allah n'a point exalté. Ils suivent la sounnah du prophète (saws) et n'ont point innové.

Nous demandons à Allah qu'il nous permette de faire partie des gens du milieu qui suivent la sounnah et non de ceux qui sont tombés dans l'excès ni de ceux qui négligent.

 

Fin

 

Affichages : 1319

Horaires de Prières (*)

Horraires du 26/9/2017
Fajr : 06:24
Dohr : 13:44
Asr : 16:52
Maghrib : 19:40
Isha : 20:52
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11