Publication : vendredi 7 octobre 2016

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2016/10/07

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Les différentes scènes du jour du jugement

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans

Nous avons parlé auparavant du statut et de l'importance de la prière accomplie en groupe à la mosquée et ceci dans le but de continuer notre sujet concernant les points sur lesquels le serviteur sera interrogé le jour du jugement. En effet, cette prière sera la première chose sur laquelle il sera questionné ce jour là.

Il ne fait aucun doute que l'on questionnera l'être humain sur toutes les actions qu'il a effectué dans la vie d'ici-bas. Allah taala a dit :

( Par ton Seigneur ! Nous les interrogerons tous sur ce qu'ils ont œuvré)

Il a aussi dit soubhanahou wa taala :

( Nous interrogerons ceux vers qui furent envoyés des messagers et Nous interrogerons aussi les envoyés)

 

D’après Abou Barza al-Aslamy (ra) le prophète (saws)a dit: "Au jour du jugement les pieds de l'esclave ne quitteront pas le lieu de l'exposition des actes avant qu'il ne soit interrogé au sujet de quatre choses : au sujet de sa vie, à quoi il l'a passée ; au sujet de son corps, à quoi il l'a usé; au sujet de sa science, sur ce qu'il en a fait ; au sujet de son bien, d'où il l'a acquis et dans quoi il l'a dépensé".

 

Ibn Mass3oud rapporte que le prophète (saws) a dit : «  Au jour du jugement les pieds de l'esclave ne quitteront pas le lieu de l'exposition des actes avant qu'il ne soit interrogé au sujet de cinq choses : au sujet de sa vie, à quoi il l'a passée ; au sujet de sa jeunesse, dans quoi il l'a utilisée ; au sujet de son argent comment il l'a acquis et dans quoi l'a-t-il dépensé;et enfin au sujet de sa science, dans quoi il l'a appliquée. »

 

Nous parlerons aujourd'hui des différente catégories de jugement que devront affronter les serviteurs en citant à chaque fois un exemple.

 

Certaines personnes devront affronter un jugement très difficile : ceux sont les mécréants et criminels, ceux qui associaient des divinités à Allah, détestaient la loi d'Allah et démentaient les messagers.

Allah taala a dit :

 

 (lorsque l'on soufflera dans la trompe, ce sera un jour très difficile pour les mécréants)

 

Certaines personnes, parmi les désobéissants musulmans auront un jugement qui s’éternisera suite à leur nombreux péchés.

 

D'autres serviteurs, eux, rentreront au paradis sans aucun jugement. Ils sont une infime quantité de personnes puisqu'ils ne dépasseront pas les 70 000. Ceux sont les élus parmi le gens de notre communauté.

Le messager d'Allah (saws) a dit : « 70 000 de ma communauté entreront au paradis sans jugement : ce sont ceux qui ne demandent pas la roqya (l'exorcisme), ne croient pas à la mauvaise augure et placent leur confiance totalement en leur Seigneur. »

Mais ce n'est pas tout car il a ajouté (saws) :« Dieu m’a promis soixante-dix mille qui entreront au paradis directement et pour chaque mille d'entre eux ils intercèdront en faveur de  soixante-dix mille autres, et Il ajoutera trois poignées de cette même quantité. »

 

 

Parmi donc les attributs de ces 70000  gens élus, c'est qu'ils ne demandent pas qu'on leur pratique la roqya, malgré le fait qu'elle est permise en soit Cependant, de part leur parfaite confiance en Dieu et l'attachement de leur cœur à Allah ils ne demandent pas à être exorcisé. C'est également grâce à cette totale confiance en Dieu qu'ils ne croient pas aux mauvaises augures.

 

 

Certains serviteurs auront un jugement facile. On leur présentera juste leurs actions. C'est le sens de la parole d'Allah :

 

( quand à celui qui recevra son livre pas la droite , il aura un jugement facile)

 

 

Dans les deux recueils authentiques Aisha (ra) rapporte que le messager d'Allah (saws)a dit :

« Celui dont on discutera les comptes sera soumis aux tourments ».

 

Aisha dit alors : Dieu ne dit-Il pas  dans le coran:

 

 ( Celui qui recevra son livre dans la main droite ne subira qu’un jugement aisé et retournera aux siens plein de joie  ) ?»

 

 Il lui répondit (saws) : « Ce verset concerne en réalité l’exposition des œuvres (el 'ard) mais par contre, quiconque sera jugé  le jour de la résurrection sera perdu » (Al-Boukhari, Mouslim).

 

Le jugement aisé, facile cité dans le verset signifie donc que les œuvres seront simplement exposées à ces gens là et qu'ils ne devront pas en rendre compte.

 

Nous pouvons attester dans la tradition prophétique authentique de l'existence de 3 scènes différentes possibles lors du jugement.

 

 

1)                  La discussion des comptes. (al mounaaqasha)

 

Exemple : la discussion des comptes pour les gens qui étaient plein d'ostentation.

L'imam Mouslim, Tirmidhi et Nassa'i ont rapporté que Chufayyan al Asbahî (rahimahoulah)  a dit :

Je suis entré à Médine, des gens étaient réunis autour d’un homme. 
J’ai dit : «qui est-ce ?» 
Ils ont répondu : «Abû Hurayra.»
Je me suis approché de lui jusqu’à m’asseoir devant lui.  Il racontait aux gens [des hadiths].  

Lorsqu’il se tût et fût seul, je lui  ai  dit :

 «Je te demande en droit et avec vérité, peux-tu me rapporter un hadith du Messager d’Allah (paix  et  salut  sur  lui) que tu as entendu, compris  et  appris ?»
Abû Hurayra a dit : 

«Oui, je vais te raconter un hadith que le Messager d’Allah (paix et salut sur  lui) m’a raconté, je l’ai compris et appris.»
Ensuite Abû Hurayra fût pris d’un malaise, nous restâmes un court instant puis il reprit ses  esprits.
Il a dit : «Je vais te raconter un hadith que le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) m’a raconté alors que nous étions, moi et lui, dans cette maison sans aucune autre personne à part nous  deux.»
Mais il fut pris d’un second malaise, il retrouva ses esprits et s’essuya le visage. 
Il  répéta alors : «Oui, je vais te raconter un hadith que le Messager d’Allah (paix  et salut sur lui) m’a raconté alors que nous étions, moi et lui, dans cette  maison sans aucune autre personne à part nous deux.»

Abû Hurayra fut de nouveau pris d’un violent malaise pour la 3éme fois et s’écroula sur le visage.

Je l'ai redressé et l'ai tenu longtemps puis il reprit conscience.
Alors, il a dit : le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) m’a dit:
« Le  Jour de la Résurrection, Allah (le Très-Haut) descendra vers les serviteurs afin de juger entre eux. Chaque communauté sera agenouillée.
La première personne que l’on appellera sera un homme qui aura appris [par cœur] le Coran, ensuite quelqu’un qui aura été tué dans la voie d’Allah et enfin quelqu’un qui aura eu beaucoup d’argent [ou de biens] .
Allah (le Très-Haut) dira au lecteur : “Ne t’ai-je pas enseigné ce que j’ai  fait descendre sur Mon  Messager ?”

Il répondra : “ Oui, ô Seigneur !”
Allah demandera : “Qu’as-tu accompli avec ce que tu savais ?”
Il  répondra : “Je le récitais de nuit comme de jour.”
Allah (le Très-Haut) lui dira : 
“Tu mens.”
Les anges lui diront également: “Tu mens.”
Alors, Allah (le Très-Haut) dira : 
“Plutôt, tu voulais que l’on dise de toi untel est lecteur, et certes, on  l’a dit.”
Puis on  amènera la personne riche et Allah (le Très-Haut) lui dira : “Ne t’ai-Je pas accordé des biens avec largesse jusqu’à ce que  tu n’aies besoin de personne.”
Il  répondra : “Oh que  oui,  ô Seigneur.” 
Il dira : “Qu’as-tu fais avec ce que Je t’ai donné” .
Il répondra : “J’unissais les liens de parenté et je donnais l’aumône.” 
Allah (le  Très-Haut) lui dira : “Tu  mens.”   
Les anges diront également : “Tu mens.” 

Alors, Allah (le Très-Haut)  dira : 
“Plutôt, tu voulais que  l’on  dise de  toi untel est généreux, et certes on l’a dit. 

Puis on amènera celui qui est mort dans la voie d’Allah.”  
Allah lui dira : “Dans quelle voie as-tu été tué ?” 
Il répondra :
 “O  Seigneur ! Tu as ordonné le combat dans Ta voie, j’ai combattu jusqu’à être tué.”
Allah (le Très-Haut) lui dira : “Tu mens.”  
Les anges lui diront aussi : “Tu mens.” 
Alors, Allah (le Très-Haut) dira :
 “Plutôt, tu voulais que l’on dise de toi untel est courageux et certes, on l’a dit.”
Ensuite le Messager d’Allah (paix et salut sur lui) tapota son genou en disant : 

“O Abû Hurayra ! Ces trois là sont les premières créatures d’Allah qui seront cernées par le Feu le jour de la Résurrection. »
Al-Walîd  Abû ‘Uthmân al-Madînî a dit : ‘Uqba m’a informé que Chufayyân  est entré auprès de Mu’âwiya et l’a informé de ce hadith. 
Mu’ âwiya a dit : si on a fait avec ces gens-là ce que vous avez entendu. Qu’en sera-t-il des autres ?
Puis Mu’âwiya se mit à pleurer à chaudes  larmes  jusqu’à  ce  que  nous  pensâmes  qu’il  était mort.  Nous  avons  dit : Cette  personne  est  venue  à  nous  avec un mal. Mu’âwiya reprit conscience  et  s’essuya le visage. Ensuite, il  dit : Allah et Son Messager  sont  véridiques. Puis il  récita  le  verset suivant:

(Celui qui désire la vie d’ici-bas et sa parure, Nous le récompenserons pleinement de ses œuvres qu’il y a accompli sans lui diminuer. Voici ceux qui n’auront rien dans l’Au-delà si ce n’est le Feu. Ce qu’ils ont œuvré  sera réduit à néant et ce qu’ils auront accompli sera vain. )

Quel malheur ! Quel malheur pour celui qui découvre à la fin de sa vie que toutes ses actions sont vaines car il n''était pas sincère avec Allah.

Voici donc un aspect de la première scène «  al mounaaqasha », la discussion des actes. La deuxième scène rapportée dans la sounna c'est la présentation des actes.

2)                  La présentation des actions (al 3ard)

Abdallah ibn Omar rapporte qu'il a entendu le messager d'Allah(saws) dire: « Certes Allah, le Transcendant, le Très Haut, rapprochera le croyant de Lui, le couvrira et lui dira : « Reconnais-tu tel ou tel péché ?Il dira : oui, ô Maître » Une fois qu’il aura confessé tous ses péchés et se sera jugé perdu, Allah lui dira : « j’avais dissimulé tes péchés sur la terre et je te les pardonne aujourd’hui » Puis on lui remettra le registre de ses bonnes actions. S’agissant des infidèles et des hypocrites, les témoins diront : « "Voilà ceux qui ont menti contre leur Seigneur". Que la malédiction d' Allah frappe les injustes, »

C'est cette scène qui représente le jugement facile comme il a été cité dans le verset :

 ( Celui qui recevra son livre dans la main droite ne subira qu’un jugement aisé et retournera aux siens plein de joie  ) ?»

3)                  la réprimande (al mou3ataba)

C'est-à-dire la réprimande d'Allah envers ses serviteurs ayant de nombreux manquements dans leurs actions.

Abou Hourayra rapporte que le messager d'Allah (saws) a dit :

« Allah Tout-Puissant dira le Jour de la Résurrection :

« Ô fils d'Adam, Je suis tombé malade et tu ne M'as pas rendu visite. »

Il dira : « Ô Seigneur, comment puis-je Te rendre visite alors que  Tu es le Seigneur des mondes ? »

Il dira : « Ne savais-tu pas que Mon serviteur Untel était tombé malade, et tu ne l'as pas visité? Ne savais-tu pas que si tu l'avais visité, tu M'aurais trouvé avec lui ?

« Ô fils d'Adam, Je t'ai demandé de la nourriture et tu ne M'as pas nourri. »

Il dira : « Ô Seigneur comment puis-je Te nourrir alors que Tu es le Seigneur des mondes ? »

Il dira : « Ne savais-tu pas que Mon serviteur Untel t'a demandé de la nourriture, et que tu ne l'as pas nourri ? Ne savais-tu pas que si tu l'avais nourri, tu aurais trouvé la récompense (d'en avoir fait autant avec Moi) ?

« Ô fils d'Adam, Je t'ai demandé de la boisson et tu ne M'as pas donné à boire. »

Il dira : « Ô Seigneur comment puis-je Te donner à boire alors que Tu es le Seigneur des mondes ? »

Il dira : « Mon serviteur Untel t'a demandé à boire, et que tu ne lui pas donné ? Si tu lui avais donné à boire, tu aurais sûrement trouvé la récompense » (d'en avoir fait autant avec Moi). »

Rapporté par Muslim.

2ème partie

O musulmans

Nous vivons actuellement dans les jours du mois sacré de Mouharram.

Allah taala a dit :

(Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze (mois), dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. (Durant ces mois), ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.)

D’après Abou Bakrah  le Prophète  (saws) a dit :

« Le temps a repris son cours tel qu’il était quand Allah créa les cieux et la terre.
L’année compte douze mois dont quatre mois sacrés :
trois se succèdent et ont pour nom Dhoul-Qa’ada, Dhoul Hidja et Muharram et le quatrième Rajab est intercalé entre Djoumadaa et Chabaane. »

Le mois de Mouharram est considéré comme le 1er mois de l'année du calendrier musulman 1438.

Parmi les mérites de ce mois :

1- il est recommandé d'y multiplier les jours de jeûne.

 Le prophète (saws) fût interrogé sur le meilleur mois de jeûne après celui de ramadan. Il répondit (saws) : « le mois d'Allah que vous appelez Mouharram. »

2- il contient le jour de Ashoura dont le jeûne est très recommandé.

Dans les deux recueils authentiques,Aïcha (ra) a dit:

«'Achoura était un jour de jeûne pour les Qouraychites à l'époque préislamique et le Prophète (saws) le jeûnait. Puis, quand il émigra à Médine, il le jeûna et ordonna de le jeûner. Ensuite, quand fut révélée l'obligation du mois de Ramadan, il ne jeûnait que le Ramadan et délaissa le jeûne de 'Achoura. Donc, celui qui veut, le jeûne et celui qui ne veut pas, mange.»

Il a été rapporté également que lorsque le Prophète émigra à Médine, il trouva les Juifs qui jeûnaient le jour d’Achoura. Il leur demanda : « Quel est-ce jour que vous jeûnez ? » Ils répondirent : « C’est un grand jour durant lequel Allah sauva Moussa (Moïse) et son peuple, et noya pharaon et son peuple. Moussa le jeûna alors pour remercier Allah, donc, nous le jeûnons également. ». Le Prophète dit alors: « Nous sommes plus dignes de nous réclamer de Moussa que vous.». Ainsi, il jeûna ce jour et ordonna de le jeûner.

Il dit également : « Si je suis toujours vivant l'année prochaine, je jeûnerais le neuvième jour de Muharram.» Rapporté par Mouslim. Cela signifie qu'il jeûnera le neuvième avec le dixième.

Dans une autre version il dit (saws) : « jeûnez un jour avant ou un jour après, faites le contraire des juifs.»

Concernant le mérite de ce jour, le prophète (saws) en fût questionné et il répondit :

 « Il expie les péchés de l'année écoulée » Rapporté par Mouslim.

Affichages : 507

Horaires de Prières (*)

Horraires du 26/9/2017
Fajr : 06:24
Dohr : 13:44
Asr : 16:52
Maghrib : 19:40
Isha : 20:52
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11