Publication : vendredi 13 janvier 2017

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2017/01/13

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon :  Le 6ème pilier de la foi : croire au destin

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

Ces derniers temps nous avions traité le sujet des piliers de la foi tels qu'ils ont été cités dans le hadith de jibril (as) : « la foi (al imane) c'est de croire en Allah, en ses anges, en ses livres, en ses messagers, au jour dernier et au destin qu'il soit bon ou mauvais. »

Nous nous sommes arrêtés longuement sur le sujet du jour dernier et pour ce faire nous avons détaillé les signes majeurs et mineurs de la fin des temps, le jour du jugement, les événements se déroulant après ce jour tels que le moment des comptes et de la rétribution, la balance des actes, le dépôt des livres, la traversée du pont, puis à la fin de cela le paradis et l'enfer. Nous avons également cité que le plus grand bienfait des gens du paradis était de pouvoir regarder leur Seigneur et d'obtenir sa satisfaction.

Aujourd'hui nous terminons ce grand chapitre par le dernier des 6 piliers de la foi : « croire au destin qu'il soit bon ou mauvais. »

Cette croyance est un des points fondamentaux de la croyance musulmane. On l'appelle la croyance dans le qada et le qadar.

Les savants ont donné plusieurs explications à al-Qadâ (décret d'Allah), et al-Qadar (le destin).Ont-ils la même signification ou bien il y a une différence entre eux ? Certains oulémas ont dit qu’il n’y a pas de différence entre al-Qadâ et al-Qadar. Les deux mots seraient donc interchangeables. Cependant, certains oulémas sont d’avis qu’il y a une différence entre al-Qadâ et al-Qadar et c'est l'avis le plus juste inshallah. Selon eux al-Qadâ se rapporte à ce qui s'est déjà produit tandis qu’al-Qadar se rapporte à ce qu’Allah, exalté soit-Il, a décrété mais qui ne s’est pas encore produit. 
Certains ont dit qu'al-Qadar c’est le décret éternel Allah, exalté soit-Il. Quant à al-Qadâ, c’est le nom utilisé pour désigner l’accomplissement d’une chose. Donc si Allah, exalté soit-Il, décrète qu’une chose précise survienne à un moment précis, cela relève du Qadar. Et quand cette chose se produit cela relève du Qadâ.

La foi au décret divin et au destin (al qada wal qadar) englobe 4 étapes : la science, l'écriture, la volonté et la création. Ces quatre degrés sont tous en relation avec le qada et la qadar.

1-La science.

La foi en la science d'Allah c'est croire que notre Seigneur connaît ce qui était, ce qui est et ce qui sera. C’est la conviction qu’Allah connaît toute chose. Allah taala a dit :

(et Allah est connaisseur de toute chose)

(Afin que vous sachiez qu'Allah est capable de toute chose et qu'Il englobe tout par Sa science)

Globalement ainsi qu’en détails et cela depuis toujours et éternellement, qu’il s’agisse de Ses propres actes ou des actes de Ses serviteurs. Sa science embrasse ce qui est, ce qui sera et comment serait ce qui n’est pas s’il devait être.

On peut prendre pour exemple le sort des enfants des mécréants qui meurent durant leur enfance. Lorsque le prophète (saws) fût questionné sur cela il répondit :

« Allah est connaisseur de ce qu'ils auraient accomplis ». (s'ils avaient vécu plus longtemps)

Il connaît l’existant, l’inexistant, le possible, l’impossible (par rapport à Ses créatures) et la moindre parcelle dans les cieux ou sur la terre n’échappe pas à Sa science. Il connaît l’ensemble de Ses créatures avant de les créer. Il connaît leurs subsistances, leur terme de vie, leurs paroles, leurs actes, tous leurs faits et gestes, les gens du Paradis et les gens de l’enfer.

Selon la parole du Très Haut :

(C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, le Connaisseur de l'Invisible tout comme du visible. C'est Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux)

(Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son Trône “Koursy” déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. )

(C'est Lui qui détient les clefs de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite)

Le Deuxième degré : l’Ecriture

C’est la conviction qu’Allah a écrit, par Sa prescience, le destin des créatures jusqu’au jour de la Résurrection dans la Tablette Gardée. C’est à dire que toute chose qui existera jusqu’au Jour de la Résurrection est écrite dans le Livre Mère qui est la Tablette Gardée (Al-Lawhal-Mahfoudh).

Allah le Très Haut a dit:

(Ne sais-tu pas qu’Allah sait ce qu’il y a dans le ciel et sur la terre ? Tout cela est dans un Livre, et cela pour Allah est bien facile. )

(C’est Nous qui ressuscitons les morts et écrivons ce qu’ils ont fait [pour l’au-delà] ainsi que leurs traces. Et Nous avons dénombré toute chose dans un registre explicite. )

Muslim rapporte qu’Ali (r) a dit:

Nous étions un jour aux obsèques d’un homme dans le cimetière des habitants d’Al Madina, le Messager d’Allah (saws) s’était assis par terre et nous fîmes de même ; il tenait un bâton dans sa main. Le Prophète (saws) baissa la tête et se mit à tracer des lignes dans la terre avec son bâton avant de dire : « Allah a écrit pour chacun de vous et pour toute âme sa place au Paradis ou en Enfer, chaque âme aura son sort : le bonheur ou la misère ». Un homme demanda : « Ô Messager d’Allah ! Ne devrons-nous pas nous contenter de ce qui est écrit et arrêter de travailler ? » Il (saws) répondit : « Ceux qui sont voués au bonheur devront travailler sur le sentier du bonheur et ceux qui sont voués à la misère travailleront sur le sentier de la misère »

Il (saws) dit aussi : «Œuvrez, car tout est mit dans l’aisance, ceux qui auront le bonheur trouveront le chemin du bonheur facile et ceux qui auront la misère trouveront la voie de la misère facile ». Puis il se mit à lire (saws) : 

[Celui qui donne et craint (Allah); et déclare véridique la plus belle récompense; Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur. Et quant à celui qui est avare, se dispense (de l'adoration d'Allah), et traite de mensonge la plus belle récompense, Nous lui faciliterons la voie à la plus grande difficulté] 

 

Muslim rapporte que Jaber ibn Abdillah (r) a dit :

Soraqa ibn Malik  demanda au Messager d’Allah (saws): “Ô Messager d’Allah ! montre-nous notre religion comme si nous venions d’être nés, que faire ? Devons-nous suivre ce que les plumes ont tant écrit, se soumettre au sort ou bien attendre l’avenir” ? Il (saws) lui répondit : « Non, suivez ce que les plumes ont écrit et le destin a tracé ». L’homme demanda : « Alors que faire » ? Le Prophète (saws) répondit : « Agissez, car tout est facilité ; dans une autre version il dit : tout travailleur est destiné à son travail ».

Le Troisième degré : La Volonté

Ce degré requiert la foi en la volonté exécutoire d’Allah, ainsi qu’en Son pouvoir exhaustif en celle-ci, car ce qu’Il veut est, ce qu’Il ne veut pas n’est pas et il n’y a ni fait, ni geste, ni guidance, ni égarement sans Sa volonté.

Allah le Très Haut a dit:

(Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, [Lui], le Seigneur de l’Univers;)

La volonté exécutoire d’Allah et Sa volonté exhaustive se réunissent en ce qui a été et ce qui sera, et se séparent en ce qui n’a pas été et ce qui ne sera pas. Par conséquent, ce qu’Allah veut le sera par Son pouvoir. Ce qu’Il n’a pas voulu ne sera pas en raison de l’absence de Sa volonté, et non l’absence de pouvoir.

Selon la parole du Très Haut :

(Si Allah voulait, ils ne seraient point polythéistes ! Mais Nous ne t'avons pas désigné comme gardien sur eux ; et tu n'es pas leur garant. )

(Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?)

Ceci implique que si Allah aurait voulu tous les hommes auraient cru et que s’Il le voulait, Il possède La Pleine Capacité de les contraindre à la Foi. Mais Sa Sagesse implique que les hommes soient mis à l’épreuve dans ce bas monde afin d’être rétribués dans l’au-delà selon les choix qu’ils auront faits.

La volonté divine se divise en deux : une volonté d'ordre spécifique à la législation divine (irada shar3iaya) et une volonté d'ordre générale(irada kawniya qadariya).

1-La volonté d'ordre générale (irada kawniya qadariya) : c'est par elle qu'existe les choses. Allah taala a dit :

(Son ordre lorsqu'il veut quelque chose est de dire « soit » et elle apparaît)

Allah a par exemple voulu l'existence d'Iblis, Abou Lahab, Pharaon, l'existence du mal alors qu'il déteste cela. Il a également voulu l'existence des anges, des prophètes, des croyants et du bien en général et Il aime cela. Allah a donc crée ce qu'Il aime et ce qu'Il déteste ainsi que ce qu'il demande et ce qu'il interdit dans la loi.

S'Il a crée tout cela c'est pour une sagesse qu'il détient. Il déteste par exemple les péchés mais Il les a voulu pour un objectif bien précis qui a été expliqué par le messager d'Allah (saws) lorsqu'il a dit  à ses compagnons:


« Par Allah ! si vous ne commettiez pas de pêchés, Allah vous aurait fait disparaître et remplacés par un peuple qui commettrait des pêchés et demanderait le pardon d’Allah ; et il le leur accorderait »

Allah aime le pardon, comment pourrait Il pardonner si aucun péchés n'étaient commis ?

2- La volonté d'ordre spécifique à la législation divine (irada shar3iaya) :

Celle-ci concerne juste ce qu'Allah aime et agrée que la chose ait déjà eu lieu ou non.

Notre seigneur a dit :

(Allah veut vous accorder son repentir)

Le quatrième degré : La Création

Ce degré requiert la croyance que tous les êtres sont les créatures d’Allah dans leur essence, leurs caractéristiques et leurs actes ; que toute autre chose à part Allah est créé du néant, elle n’a existé qu’après avoir été inexistante.

Selon la parole du Très Haut :

(Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant.)

Ce sont là les quatre degrés du Destin indispensables à la réalisation de la foi au Destin. Celui donc qui croit en ces 4 degrés a bien concrétise sa foi au destin contrairement à celui qui rejette un ou plusieurs de ces 4 degrés.

'Abd Allah ibn "Abbâs (ra) a dit : 
J'étais [ un jour ] derrière le Prophète (saws) et il me dit : 
« Ô jeune homme, je vais Renseigner quelques préceptes. Garde Dieu, Dieu te gardera. Garde Dieu, tu le trouveras devant toi. Quand tu as une demande à adresser, adresse-la à Dieu. Quand tu cherches de l'aide, demande-le à Dieu. Sache le, si la communauté se réunissait pour t'être utile,  ses membres  ne te seraient utiles que par quelque chose que Dieu aurait écrit en ta faveur. Et s'ils se réunissaient pour te causer dommage, ils ne te causeraient dommage que par quelque chose que Dieu aurait écrit à ton encontre, les plumes ont été relevé et les feuillets ont été séché». 

2ème partie

O musulmans !

Allah taala a crée cette vie d'ici bas en y apportant beaucoup de choses et leurs contraires : joie et tristesse, richesse et pauvreté, réunion et division, vie et mort.

A partie de cela les hommes se divisent en 2 catégories : ceux qui remercient et patientent et ceux qui mécroient et désespèrent.

Ce qu'il convient pour tout musulman c'est de réaliser qu'Allah décrète chaque chose par sa Sagesse et apaisé le cœur devient apaisé. Par contre l'homme ne peut être satisfait du décret divin que lorsqu'il aura constaté deux choses aux préalables:

1- la croyance ferme qu'Allah détient entre Ses mains les clefs de tout.

2- la croyance ferme que le décret d'Allah est justice dans son entièreté.

Ses deux convictions sont présentes dans le hadith qui rapporte que le prophète (saws) répétait cette invocation :

« Ô Seigneur !

Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, fils de Ta servante, mon toupet (haut du front) est dans Ta main. Ton jugement s'accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste.

Par les noms qui T'appartiennent avec lesquels Tu T'es nommé, ou que Tu as révélé dans Ton Livre ou que Tu as enseigné à l'une de Tes créatures, ou bien que Tu as gardé secret dans Ta science de l'inconnu, je Te demande de rendre le Coran le printemps de mon coeur, la lumière de ma poitrine, la dissipation de ma tristesse et la fin de mes soucis. »

La parole du prophète :« mon toupet (haut du front) est dans Ta main. Ton jugement s'accomplit sur moi  » est une preuve de la première conviction « la croyance ferme qu'Allah détient entre Ses mains les clefs de tout. »

Alors que sa parole « Ton décret sur moi est juste. » est une preuve de la deuxième conviction : « la croyance ferme que le décret d'Allah est justice dans son entièreté. »

Lorsque ces deux convictions sont présentes dans le cœur de l'homme alors il pourra goûter au bonheur de la satisfaction. Qu'il sache qu'Allah lui destine ce qu'il y a de meilleurs pour lui et que  si on lui prive c'est pour lui donner autre chose, si on l'éprouve c'est pour le préserver, si il tombe malade c'est pour le guérir et s'il meurt c'est pour vivre à nouveau.

 

 

Affichages : 528

Horaires de Prières (*)

Horraires du 23/11/2017
Fajr : 06:53
Dohr : 12:39
Asr : 14:31
Maghrib : 16:55
Isha : 18:14
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11