Publication : vendredi 24 novembre 2017

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2017/11/24

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon :   Le prophète, un élu d’Allah

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

Lors du mois de Rabi3 el awwal, les hommes se rappellent la naissance de la plus merveilleuse personne : Mohamed ibn Abdillah (saws). Lui qui a été élu par Allah parmi toute sa création et qui a été envoyé comme miséricorde pour l’univers.

Parler de ce noble prophète fait vivre les coeurs et relie les âmes à Allah Azza wa jal. Citer les vertus et les traits de caractère du prophète fait parti des remerciements pour les bienfaits et d’attribuer les mérites à leurs ayants-droit.

Avant l’apparition de Mohamed (saws),  les gens étaient divisés en deux catégories :

une catégorie de personnes privées de la guidée divine, certains sanctifiaient les arbres, d’autres adoraient les vaches et vivaient dans un égarement évident jusqu’à la mort. Allah seul connaît leur destination suivant ce qui leur avait été apporté en science, guidée et lumière.

Cette catégorie de personnes n’ont pas de livre, ils ne connaissent rien, nous pouvons les appeler « les illettrés », ceux sont de vrais ignorants.

La deuxième catégorie de personnes qui vivaient sur terre étaient les gens du livre qui se sont fait injustice à eux-mêmes. Allah taala a dit :

(Le monachisme qu'ils inventèrent, Nous ne le leur avons nullement prescrit. [Ils devaient] seulement rechercher l'agrément de Dieu.Mais ils ne l'observèrent pas (ce monachisme) comme il se devait. Nous avons donné leur récompense à ceux d'entre eux qui crurent. Mais beaucoup d'entre eux furent des pervers.)

Ibn Kathir (rh) a dit : « Les reproches qui leur sont faites ici sont de deux sortes : premièrement c’est d’avoir innover dans la religion d’Allah et deuxièmement c’est  de ne pas avoir appliquer ce qui les rapprochait d’Allah ».

Ainsi, le monde était plongé dans les ténèbres, le désordre et une déviation très dangereuse jusqu’à ce que vint le prophète (saws).

Le besoin qu’avait l’humanité en Mohamed (saws) était comparable au besoin de la vue chez l’homme aveugle. Par le livre d’Allah et la sounna, il ramena la guidée pour l’humanité toute entière et fût une miséricorde pour eux.

Cette prophétie est une grâce divine qu’Allah donne à qui il veut parmi ses créatures. Ce don de la prophétie ne peut être donné à n’importe qui, telle que les faibles d’esprit, les gens bêtes et qui suivent leurs passions.

C’est la signification du verset dans lequel Allah a dit

(Allah sait mieux où placer Son message)

En réalité, il y a des distinctions entre les hommes, certains ont une grande valeur telle une montagne alors que d’autre ne valent rien mais ils sont tous fils d’Adam.

Lorsqu’Allah choisit un prophète, il le choisit parmi les meilleurs et non pas parmi les plus vils. Allah taala a dit :

(Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur? C’est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grades les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux, cependant, que ce qu’ils amassent)

Ce verset est la réponse d’Allah a des gens qui se demandaient pourquoi la prophétie était descendu sur Mohamed ibn abdillah alors qu’il était un jeune à la fortune, force et pouvoir limitées, et pourquoi cette prophétie a délaissé les responsables de la Mecque et de Ta’if ?

(Et ils dirent: «Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre ce Coran sur un haut personnage de l’une des deux cités?») (la Mecque et Ṭā˓īf)

La réponse divine fût donc la suivante : (Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur?)

Chez ces gens là, la valeur d’une personne se mesurait à ce qu’il possédait comme troupeaux de chameaux, d’ovins et de bovins mais c’est une mesure inexacte. La grandeur de l’homme se trouve dans son for intérieur et c’est à partir de là qu’Allah choisit ses prophètes s’en même prendre en considération leur richesse ou leur rang social.

Allah choisit donc le prophète Mohamed (saws) après l’avoir honoré dans son éducation. Il a dit soubhhanah :

(Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux,
qui te voit quand tu te lèves,
et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent.)

Les messagers sont des hommes et ceci car les gens qui peuplent la terre ont besoin d’un homme afin de le rencontrer et de l’écouter.

Des opposants au prophète dirent :

( «Allah envoie-t-Il un être humain-Messager?»)

Alors Allah répondit :

(Dis «S’il y avait sur terre des Anges marchant tranquillement, Nous aurions certes fait descendre sur eux du ciel un Ange-Messager» )

L’humanité du messager ne peut être remise en cause, ce qui est par contre condamnable ce sont les paroles de certaines personnes disant : « Mohamed est un homme ingénieux et c’est grâce à ce génie qu’il parvint à ce rang. » Ceci est une tromperie car il s’agit effectivement d’un être humain mais qui reçu de la part d’Allah la révélation.

Allah taala a dit :

(Dis: «Je suis en fait un être humain comme vous. Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu unique! Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur».

Il y a une grande différence entre la prophétie et le génie qu’il soit philosophique, militaire ou politique.

L’ingéniosité est une chose mais la prophétie en est une autre. La lampe éclairant « al siraj al mounir » ne peut contenir de points noirs car elle est éclairante de toute part.

Allah taala a dit :

(Ô Prophète! Nous t’avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur,
appelant (les gens) à Allah, par Sa permission; et comme une lampe éclairante.)

Nous refusons de décrire le prophète comme étant un génie ou comme un être humain normal. La prophétie est un don immense et supérieur donné par Allah à qui il veut parmi ses serviteurs et cette prophétie s’est conclu avec l’avènement du prophète Mohamed (saws).

Tirons maintenant quelques leçons des premières sourates descendues sur Mohamed (saws) afin de prendre conscience de la valeur de la révélation.

Prenons par exemple sourate « ad douha » qui fait partie des premières révélées. Lorsque la révélation du coran au prophète débuta, elle s’interrompit quelques temps, puis après cette interruption  c’est cette sourate ad douha qui fut révélée.

Allah jure au début de cette sourate en disant :

( Par le Jour Montant!Et par la nuit quand elle couvre tout! )

Ceci afin de montrer que le moment du douha est la période de la lumière et il peut être comparé au début de la révélation alors que la période de la nuit et ses ténèbres est celle du silence et elle est comparée à l’interruption de la révélation.

Le prophète reçu cette révélation sans savoir qu’il était choisit comme prophète et il ignorait que le futur de l’humanité était rattaché à sa personne. C’est le sens de la parole d’Allah :

(Tu n’espérais nullement que le Livre te serait révélé. Ceci n’a été que par une miséricorde de ton Seigneur)

Allah lui envoya la révélation puis elle s’interrompit quelque temps afin qu’il désire ardemment qu’elle reprenne. Dans le but qu’il ne demeure pas dans l’affliction, Allah taala soulagea son prophète par la reprise de la révélation en lui affirmant qu’Il ne l’avait pas oublié, ni abandonné.

Allah dit :

(Ton Seigneur ne t’a ni abandonné, ni détesté

La vie dernière t’est, certes, meilleure que la vie présente.
Ton Seigneur t’accordera certes [Ses faveurs], et alors tu seras satisfait.)

Puis ensuite, Allah taala explique à son prophète comment il l’a préservé étant petit et donné la meilleure éducation en disant :

(Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t’a accueilli!
Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré? Alors Il t’a guidé.)

(Alors Il t’a accueilli)ici le terme accueillir ne signifie pas l’accueil dans le sens propre mais dans le sens figuré, ceci concerne l’honneur qui lui a été donné dans son éducation.

(Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré) c’est à dire qu’il l’a trouvé confus, perplexe, ignorant la vérité et le chemin qui y mène. L’égarement « dalal » dans la langue arabe a le sens de « confusion » « désespoir » et « oubli ».

Le verset (Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré? Alors Il t’a guidé) est expliqué dans la sourate qui suit, sourate « al inshirah » car c’est deux sourates sont rattachées l’une à l’autre. Allah dit :

(N’avons-Nous pas ouvert pour toi ta poitrine?

Et ne t’avons-Nous pas déchargé du fardeau
 qui accablait ton dos?)

Cette confusion et ce désespoir qui régnaient chez le prophète ainsi que l’état des gens qui vivaient autour de lui compressaient sa poitrine comme s’il portait un lourd fardeau.

D’ailleurs ces versets de la sourate « al inshirah » sont expliqués dans la parole d’Allah suivante :

(Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran]provenant de Notre ordre. Tu n’avais aucune connaissance du Livre ni de la foi; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs)

(Et n’eût été la grâce d’Allah sur toi (Muḥammad) et Sa miséricorde, une partie d’entre eux t’aurait bien volontiers égaré. Mais ils n’égarent qu’eux-mêmes, et ne peuvent en rien te nuire. Allah a fait descendre sur toi le Livre et la Sagesse, et t’a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d’Allah sur toi est immense.)

Ensuite après avoir énuméré tous ces mérites donnés au prophète (saws), Allah cite le résultat et les conséquences qui en découlent.

Allah a dit :

(Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t’a accueilli!
Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré? Alors Il t’a guidé.
Ne t’a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t’a enrichi)

Le recueil, la guidée et la richesse sont tous des mérites qu’Allah a donné dans le but d’obtenir un résultat chez celui qui les a obtenus.

En effet, celui qui tombe malade puis guérit est plus à même de s’occuper des gens souffrants. Celui qui s’enrichit après avoir connu la pauvreté est plus à même de s’occuper des gens nécessiteux. Celui qui obtient la connaissance après avoir été ignorant est plus à même de chasser cette ignorance des coeurs des ignorants.

Voilà pourquoi après avoir rappelé les mérites donnés au prophète (saws) :

(Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t’a accueilli!
Ne t’a-t-Il pas trouvé égaré? Alors Il t’a guidé.
Ne t’a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t’a enrichi)

Allah dit ensuite :

(Quant à l’orphelin, donc, ne le maltraite pas.
Quant au demandeur, ne le repousse pas.
 
Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le)

            2ème partie

O musulmans !

Ce qui est répandu c’est que la naissance du prophète (saws) eut lieu un lundi, le 12 du mois de Rabi3 el Awwal, l’année 570 du calendrier grégorien qui correspond à l’année durant laquelle les abyssiniens ont attaqué la Mecque.

Cheikh Mohamed el Ghazali (rh) a dit : « déterminer le jour de la naissance n’a pas de rattachement à la religion. Les célébrations qui se déroulent à cette occasion sont une imitation en rapport à des choses de la vie d’ici bas mais qui n’a aucune valeur dans la législation authentique. »

 Il y a parmi les gens ceux qui installent des décorations, d’autres élèvent des drapeaux, allument des lumières, distribuent des bonbons et lisent durant cette nuit l’histoire de la naissance, en racontant certaines choses vraies et d’autres erronées. Tu trouves même le muezzin qui monte sur le minaret et qui lance comme appel : «  que la prière et le salut soit sur toi ô toi la première créature d’Allah ». Cette parole n’a aucun fondement et il est connu que le prophète n’est pas la première créature de Dieu...

Beaucoup de gens se trompent sur la personnalité du prophète (saws). Allah a fait de Mohamed (saws) un modèle pour nous afin que nous suivons sa voie et marchons dans ses pas.

Allah soubhanah a dit :

(Vous avez dans le messager d’Allah un bon modèle pour celui qui espère en Allah et au jour dernier et qui se rappelle beaucoup Allah)

C’est cela que nous devons prendre en considération, le fait qu’il soit notre modèle. Pour cela il faut étudier sa vie qui représente la véritable dimension de l’islam, nous devons prendre connaissance des traits caractéristiques du prophète et de son comportement. Allah taala a dit :

(tu es certes doté d’une moralité imminente)

Nous trouvons de nombreux aspects de la vie du prophète que le musulman doit connaître afin de faire réellement parti de ceux qui aiment le prophète (saws).

Il convient de connaître la relation entre lui et son seigneur, la relation entre lui et ses épouses, entre lui et ses enfants et entre lui et les gens, sa relation avec ses ennemis, lorsqu’il faisaient la trêve avec eux, la paix ou la guerre etc..

Toutes ces informations ne peuvent être connues en ne se rappelant du prophète deux ou trois fois durant le mois de Rabi3 el Awwal puis de délaisser ces enseignement jusqu’à l’année suivante.

En réalité il faut se concentrer sur ces aspects de la vie du prophète tout au long de l’année et tout au long de sa vie afin de le prendre réellement pour modèle.

Voilà pourquoi vous trouverez que la plupart de ceux qui célèbrent cet événement sont les gens les plus éloignés de la sounna et du suivi du messager d’Allah.

Cheikh al ghazali (rh) a dit : « si les musulmans cessaient toutes ces célébrations  pour les remplacer par l’application de certaines lois islamiques délaissées ceci serait plus à même d’être agrée par Allah et plus en accord avec l’amour du prophète (saws). »

Affichages : 69

Horaires de Prières (*)

Horraires du 11/12/2017
Fajr : 07:13
Dohr : 12:46
Asr : 14:25
Maghrib : 16:45
Isha : 18:08
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11