Publication : vendredi 28 décembre 2018

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2018/12/28

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : Le prophète ﷺ et le bon conseil


 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

Plus le serviteur est fort dans sa foi et fervent dans son adoration pour Allah, plus il sera exhortant pour les autres, sincère avec eux et il délaissera les passions et tentations de l'âme.
Etant donné que les messagers étaient les plus proches d'Allah parmi les hommes et les plus croyants, ils étaient les meilleurs conseillers pour les hommes, les plus sincères pour eux et les plus loyaux.
Noh (as) a appelé son peuple à l'unicité et il leur a dit :

 (je vous communique les messages de mon seigneur et je vous donne conseil sincère)

Houd (as), quant à lui, a dit à son peuple :

 (je vous communique les messages de mon seigneur et je suis pour vous un conseiller digne de confiance)

Aussi, lorsque les gens du peuple de Salih (as) ont refusé son conseil, il leur a dit :

 (O mon peuple je vous avais communiqué le message de mon seigneur et vous avais conseillé sincèrement mais vous n'aimez pas les conseils sincères)

Shou3aïb (as) a dit à son peuple :

 (O mon peuple je vous ai bien communiqué les messages de mon seigneur et donné des conseils, comment donc m'attristerais-je sur des gens mécréants)

Les envoyés d'Allah (paix sur eux) conseillaient sincèrement leur peuples, ils étaient loyaux envers eux dans leurs invocations, bénis là où ils se rendaient. Ils étaient la miséricorde d'Allah pour les gens et sa guidée. Et notre prophète Mohammad (ﷺ) était le sceau des prophètes et il nous conseillait sincèrement quand bien même nous ne l'avons ni rencontré ni vu ni entendu. Allah taala a dit :

 (certes un messager parmi vous est venu à vous auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez qui est plein de sollicitude pour vous qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants)

Il n'est rien dans lequel il y a un bien sans que le prophète (ﷺ) nous l'ait montré et recommandé ; et il n'est rien qui nous soit nuisible sans qu'il ne nous l’ait montré et nous ait mis en garde dessus. Il n'a rien caché à sa communauté.
Il invoquait Allah en faveur de sa communauté afin qu'Allah les allège . Lorsqu 'Allah taala a prescrit les cinq prières durant le voyage nocturne du prophète (ﷺ), il en avait d'abord prescrit cinquante. Le prophète (ﷺ) demanda alors à Allah d'alléger ce nombre jusqu'à ce qu'il soit arrivé à cinq et il eut honte de continuer à demander moins que cela.
Il a transmis à la communauté comme personne ne l'a fait ni avant ni après lui. Il a enduré pour cela comme personne n'a enduré. Il a pardonné à son peuple de la meilleure manière. Faisait partie de ces recommandations le fait qu'il appelait son peuple et qu’il leur disait : "sauvez vos âmes de l'enfer!". Il n'a cessé de répéter cela jusqu'à ce qu'il le dise de manière particulière à une des personnes qui étaient le plus proche pour lui. Il dit : "O Fatima! Sauve-toi de l'enfer! Sinon je ne pourrais rien pour toi devant Allah!" (Mouslim)
Il a tellement recommandé à sa communauté et les a tellement appelé qu'il fut comparé au nadhir al3oryane, l'avertisseur nu. Chez les arabes lorsqu'une armée ennemie se dirigeait vers une cité pour la combattre ou l'envahir il y avait un homme qui était chargé de prévenir la cité. Il hurlait pour prévenir du danger imminent tout en prenant ses habits et en les agitant. Le prophète (ﷺ) a lui-même dit : "je suis le nadhir al3oryane". Le prophète (ﷺ) avec ses recommandations tentait d'éloigner les gens de l'enfer. Mais beaucoup d'entre eux refusaient tout sauf aller vers l'enfer. Il (ﷺ) disait : "je suis avec ma communauté comme un homme qui a allumé un feu et les insectes tombent dans ce feu et moi je vous tire par vos vêtement (pour que vous n'y tombiez pas) mais vous vous bousculez pour y entrer".
Le prophète (ﷺ) voulait tellement recommander sa communauté qu'il répétait ses recommandations et ses exhortations jusqu'à ce qu'Allah lui dise :

 (la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent)

 Dans un autre verset :

 (même si tu désirais ardemment qu'ils soient guidés sache qu'Allah ne guide pas ceux qui s'égarent et ils n'auront pas de secoureur)

Le cœur du prophète (ﷺ) voulait craquer de regret et de tristesse face aux réfutations et au négationnisme des menteurs et au détournement et à l'opposition des opposants jusqu'à ce qu'Allah lui rende la réjouissance et allège sa tristesse. Personne ne peut atteindre le degré de recommandation et d'inquiétude pour les gens que le prophète (ﷺ) avait atteint. Allah dit :

 (et nous savons certes que ta poitrine se serre à cause de ce qu'ils disent)

 Il s'attristait de voir son peuple dans cette situation de refus de ses recommandations. Et Allah l'incita à la patience et il dit :

 (patiente et ta patience (ne viendra) qu'avec l'aide d'Allah. Ne t’afflige pas pour eux. Et ne sois pas angoissé à cause de leur complot)

 Le prophète (ﷺ) voulait les faire parvenir à la foi afin qu'ils soient sauvés du châtiment mais nul ne détient l'agrément pour la guidée en dehors d'Allah.
Allah lui dit également pour soulager sa profonde tristesse envers son peuple :

 (nous savons qu'en vérité ce qu'ils disent te chagrine or vraiment ils ne croient pas que tu es un menteur mais ce sont les versets (le coran) que les injustes renient)

Allah lui a aussi montré que seul lui guide. Il lui dit :

 (et si leur indifférence t'afflige énormément et qu'il est dans ton pouvoir de chercher un tunnel à travers la terre ou une échelle pour aller au ciel pour leur apporter un signe (fais-le donc). Et si Allah voulait il pourrait les mettre tous sur le chemin droit. Ne sois pas du nombre des ignorants)


Comme était grand l'attachement du prophète (ﷺ) pour la guidée des gens et leurs intérêts! Sa tristesse était énorme pour eux à  tel point qu'il aurait pu mourir de chagrin pour eux. Allah lui dit :

 (que ton âme ne se répande donc pas en regrets pour eux)

 Allah lui a également dit :

 (tu vas peut-être te consumer de chagrin parce qu'ils se détournent de toi et ne croient pas en ce discours)

 Et dans un autre verset :

 (tu vas peut-être te consumer de chagrin parce qu'ils ne sont pas croyants)

 L'imam Tabari a dit, pour expliquer ce verset : "peut-être ô Mohammad que tu vas finir par tuer ton âme et la faire périr si ton peuple s'obstine à ne pas avoir foi en toi et à ne pas croire (le message) que tu leur amènes".

Allah a également montré au prophète qu'il n'est qu'un rappeleur et prédicateur et qu'en aucun cas il détient les clés de la guidée. Il lui dit :

 (et rappelles car tu n'es qu'un rappeleur et tu n'es pas un dominateur sur eux)

 Dans un autre verset :

 (si Allah l'avait voulu ils n'auraient point idolâtré mais nous ne t'avons point désigné comme gardien sur eux et tu n'es pas leur garant)

Ainsi était la recommandation du prophète (ﷺ) pour ceux qui ne croiyaient pas en lui parmi son peuple. Il voulait leur bien et les sauver de l'enfer. Alors qu'en était-il de ce qu'il éprouvait envers ceux qui avaient foi en lui si telle était son sentiment envers ceux qui refusaient de croire? Il est arrivé à un tel degré qu'on ne peut le décrire. Allah dit à ce sujet :

 (le prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes )

Abou Daoud a rapporté avec une chaine de transmission jugée authentique que le prophète (ﷺ) a dit : "Je suis pour vous comme le père est avec son fils, je vous enseigne".

Allah donna au prophète (ﷺ) une invocation exaucée comme il en a comblé les prophètes avant lui, mais le prophète (ﷺ) a préféré la garder pour en faire profiter sa communauté au jour du jugement dernier. Alboukhari et Mouslim ont rapporté que le messager d'Allah (ﷺ) a dit : "chaque prophète a une invocation exaucée et tous les prophètes se sont empressés de l'utiliser quant à moi j'ai préféré la garder pour intercéder en faveur de ma communauté le jour du jugement dernier. Elle touchera donc si Allah le veut tous ceux parmi ma communauté qui sont morts sans associer à Allah".

Allah a proposé au prophète (ﷺ) de choisir pour sa communauté. Il (ﷺ) a dit à ses compagnons : "quelqu'un m'est venu de mon seigneur cette nuit et il m'a demandé de choisir entre le fait que ce soit la moitié de ma communauté qui entre au paradis ou de pouvoir intercéder en leur faveur et j'ai choisit l'intercession".

Le prophète (ﷺ), dans ses recommandations, montrait à sa communauté ce qui conduit vers la religion et ce qui rapproche de leur seigneur et il les incita à cela. A l'exemple de l'homme qui s'adressa au prophète (ﷺ) en disant : "donne moi un conseil O messager d'Allah!" et il lui dit "ne te mets pas en colère!" et il lui répéta plusieurs fois "donne moi un conseil" et le prophète (ﷺ) répéta sa réponse "ne te mets pas en colère!".

Abou Hourayra disait : "mon ami (ﷺ) m'a recommandé trois choses: jeûner trois jours de chaque mois, de prier les deux unités de prière du doha et de clôturer mes prières par une unité avant de dormir (le witr)".
 Mouslim rapporte de Abou Bouraydah que le messager d'Allah (ﷺ), lorsqu'il désignait un émir pour une expédition, il lui recommandait la crainte d’Allah. Il avait tellement l'habitude de conseiller ses compagnons qu'il les a prit à témoin et leur a dit : "vous serez questionné à mon sujet alors que direz-vous ?". Ils répondirent : "nous témoignons que tu as transmis et conseillé !" Il (ﷺ) dit alors en levant son index vers le ciel puis en le tournant vers les gens : "O mon seigneur sois témoin ! O  mon seigneur sois témoin ! O mon seigneur sois témoin".

Nous disons donc comme on dit les compagnons : nous témoignons que notre prophète a transmis, a conseillé et a recommandé ! Qu'Allah récompense donc le meilleur prophète pour sa communauté.
 

2ème Partie

O musulmans!

 Le prophète Mohammad (ﷺ) ne s'est pas contenté, dans ses recommandations pour sa communauté, des affaires qui concernent la religion mais il leur a recommandé aussi dans leurs affaires de la vie d'ici bas.
Il a recommandé à tous, au proche et à l'éloigné, aux hommes et aux femmes, aux grands et aux petits, aux chefs et aux subordonnés.
Lorsqu’ un homme voulut dépenser toutes ses richesses et ainsi s'appauvrir et appauvrir sa famille et ses enfants, le messager d'Allah (ﷺ) le lui a interdit et il lui dit : "commence par toi-même et dépense pour ton âme et s'il reste quelque chose alors c'est pour ta famille et s'il reste de ta famille quelque chose alors pour tes proches et s'il reste de tes proches quelque chose et ainsi de suite (donne) à ta droite, à ta gauche et devant toi" (Mouslim).

Dans ses recommandations (ﷺ) en faveur des femmes il a recommandé aux hommes d'être bienfaisants envers elles. Il (ﷺ) leur dit : "recommandez-vous la bienfaisance envers les femmes".
Lorsque Fatima Bint Qays fut divorcée et que Mou3awiyah Ibn Abi Soufyane l'a demanda en mariage ainsi qu'Abou Jahm, le prophète (ﷺ) lui donna un conseil et lui dit : "quant à Abou Jahm il ne pose jamais son bâton sur son épaule et quant à Mou3awiyah c'est un sou3louk  (brigand ou miséreux) sans richesse". Le prophète (ﷺ) lui déconseilla les deux hommes en disant au sujet de Abou Jahm qu'il ne pose jamais son bâton sur son épaule (c'est-à-dire qu'il a l'habitude de battre ses femmes) et au sujet de Mou3awiyah que c'est un sou3louk sans richesse. Puis le prophète (ﷺ) lui dit : "marie-toi donc avec Oussama ibnou Zayd!" mais elle répondit : « je le déteste ! ». « Épouse Oussama ! » répéta le prophète.  Elle se maria donc avec lui et Allah fit de cela un bien et elle fus réjouis de cela".

Tout comme il a conseillé les femmes, le prophète (ﷺ) a également donné ses recommandations  aux hommes. Mouslim rapporte qu’ Abou Hourayra  était chez le messager d'Allah (ﷺ) et qu'un homme parmi les médinois était venu le voir pour l'informer qu'il avait demandé en mariage une femme. Le prophète (ﷺ) lui dit : "l'as-tu regardé?" il répondit "non". Il (ﷺ) lui dit alors : "va donc et regarde la".

Le prophète (ﷺ) a éduqué sa communauté dans la recommandation et l’a incité vers le conseil mutuel afin de gagner les récompenses de la vie d'ici bas et celle de l'au-delà. Il a fait de toute la religion la recommandation. Mouslim rapporte dans le hadith de Tamim Addariy que le messager d'Allah (sw) a dit : "la religion c'est la recommandation". Les compagnons dirent : " mais pour qui O messager d'Allah?" Il (ﷺ) dit : "pour Allah, pour son livre, son messager, les chefs des musulmans et tous (les musulmans)".

Le prophète (ﷺ) a demandé aux compagnons de prêter serment d'allégeance dans lequel ils s'engageaient à la recommandation envers les musulmans. Dans les deux authentiques, Jarir Ibn Abdillah a dit : "j'ai prêté serment d'allégeance au messager d'Allah (ﷺ) pour appliquer la prière, donner la zakat et recommander à tous les musulmans".

Il (ﷺ) a fait de la recommandation un devoir et droit mutuel entre les musulmans. Mouslim a rapporté selon Abou Hourayra que le prophète (ﷺ) a dit : "il y a six droits que les musulmans ont sur les musulmans" et parmi ces six droits il a dit "et s'il te demande conseil donne lui".

Le prophète (ﷺ) a aussi insisté sur le fait que les subordonnés doivent recommander et conseiller les chefs et leaders. Il (ﷺ) a dit : "il y trois choses dans lesquelles le musulman ne peut trahir son frère musulman: vouer exclusivement l'action à Allah, conseiller leurs chefs et s'attacher au groupe des musulmans car ceci les préserve".

Le messager d'Allah (ﷺ) a également mis l’accent sur le fait que le chef doit conseiller son peuple. Il (ﷺ) a dit : "si Allah donne la gérance d'autres personnes à un de ses serviteurs mais que celui ci ne les conseille pas, alors il ne trouvera point l'odeur du paradis".

Dans ses recommandations à sa communauté, le prophète (ﷺ) a invoqué en faveur de ceux qui étaient doux envers la communauté et il a invoqué contre ceux qui étaient durs. Il (ﷺ) a dit : "O mon seigneur ! Celui qui se charge des affaires de ma communauté et qui est dur envers eux, sois à ton tour dur envers lui et celui qui se charge des affaires de ma communauté et qui est bienveillant envers eux, sois à ton tour bienveillant envers lui". (Rapporté par Mouslim).

Il convient donc aux musulmans de désirer ressembler au prophète (ﷺ) en s'attachant à vouloir le bien pour les autres, en leur recommandant, en les conseillant et en voulant qu'ils soient guidés. En effet, imiter le prophète (ﷺ) et vouloir lui ressembler est une preuve qu'on l'aime et l'aimer est une cause pour être combler de son intercession en notre faveur. Le prophète (ﷺ) a dit : "l'individu sera avec celui qu'il aime".

Affichages : 443

Horaires de Prières (*)

Horraires du 20/6/2019
Fajr : 03:34
Dohr : 13:54
Asr : 18:10
Maghrib : 22:07
Isha : 24:04
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11