Publication : vendredi 8 mars 2019

 

Mosquee Halluin

Sermon du : 2019/03/08

Lieu : Mosquée Tawhid - Halluin

Thème du Sermon : La désobéissance aux parents


 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

O musulmans !

La désobéissance aux parents fait partie des ravages dangereux et des maladies qui touchent les enfants musulmans.
Précédemment, nous avons longuement parlé de la famille, nous avons étudié la fondation de la famille, le rôle de la femme,  comment faciliter le mariage, la procréation et comment vivre convenablement et sereinement une vie de couple. Nous parlerons donc aujourd’hui de la relation  que doivent avoir les enfants envers leurs parents.
Il faut savoir que l'obéissance et le respect des parents est une obligation et un devoir pour les enfants tout comme l’éducation des enfants est un devoir pour les parents. Pour que la vie soit stable et sereine, il faut que chacun joue son rôle, parents et enfants. Quand les parties ne remplissent pas leur rôle, ni leur responsabilité, c'est la vie de famille qui est altérée et donc aussi la vie en société.
L'islam met en garde contre le non-respect et la désobéissance aux parents. En arabe ce non respect des parents, on le désigne avec le mot  « 3ouqouq ». Le grand savant Ibn Hajar Al3asqalani a donné la définition du mot 3ouqouq en disant: "ce mot désigne toute parole ou tout acte qui nuit aux parents tant que cet acte n'est pas un shirk (un moyen d'associer à Allah) ou un péché". En effet si les parents sont mécréants et que le fait de pratiquer une adoration ou d'obéir à Allah constitue pour les parents une nuisance cela ne fera pas partie du 3ouqouq.

Il faut savoir que la désobéissance aux parent  peut se manifester de différentes manières, voici les principales :

1) Ne pas accomplir un acte, alors que les parents ont juré que nous allions le faire. Si les parents, ou juste l’un des deux jurent que nous allions accomplir un acte et que nous ne le faisons pas, alors que nous en avons la capacité c'est une manière de désobéir aux parents. (Tant qu’il ne s’agit pas d’une désobéissance)

2) Ne pas accomplir ce qu'ils nous ordonnent quand on en a la capacité tant que cet acte ne constitue pas un péché.

3) Ne pas répondre à leurs demandes, quand on a la capacité d'y répondre tant que cela ne constitue pas un péché.

4) S'absenter d’eux pendant longtemps et sans raison valable.

5) Les insulter ou être insolent avec eux de manière directe ou indirecte. Concernant la manière directe, le messager d'Allah (saws) a dit : "qu'Allah maudisse celui qui insulte ses parents" et dans une autre version : "qu'Allah maudisse celui qui maudit ses parents".
Concernant la manière indirecte, le prophète (saws) a dit : "parmi les grands péchés le fait qu'un individu insulte ses propres parents". On lui demanda : "comment cela est-ce possible?". Il dit (saws) :"l'homme insulte les parents d'un autre et cet autre à son tour insultera ses parents, c'est le premier qui a été la cause pour qu'on insulte ses parents".

6) Froncer les sourcils ou tirer les traits de son visage en leur présence.

7) Prendre leurs exigences ou leurs demandes avec lassitude comme le fait de soupirer ou montrer qu'on accomplit cette demande avec lourdeur.

8) Le fait de ne pas dépenser pour ses parents en particulier lorsqu'on a les moyens et qu'ils sont dans le besoin.

9) Leur manquer de respect de manière générale ou les appeler par leurs prénoms.

10) Ne pas invoquer Dieu pour eux qu'ils soient vivants ou morts.

11) Ne pas visiter et prendre des nouvelles de leurs proches ou leurs amis.

12) Ne pas rembourser leurs dettes alors qu'on en a les moyens.

Beaucoup de textes ont été rapportés concernent le sujet de la désobéissance aux parents. Allah a dit :

 (et ton Seigneur a décrété : n'adorez que Lui et marquez de la bonté envers père et mère, si l'un deux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi alors ne leur dis point « fi » et ne les brusque pas mais adresse leur des paroles respectueuses, et par miséricorde abaisse pour eux l'aile de l'humilité et dis : O mon Seigneur fais leur à tous deux miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit).

 Dans un autre verset, Allah dit :

 (Nous avons commandé à l'homme la bienfaisance envers ses parents, sa mère l'a porté, subissant pour lui peine après peine)

 Le prophète (saws) a dit à un homme qui était venu demander l'autorisation pour partir au jihad "as-tu encore tes parents?", il dit "oui", le prophète (saws) lui dit alors : "c'est en eux que se trouve ton jihad". Un autre homme est venu auprès du prophète (saws) et lui a dit : "O messager d'Allah, je suis venu pour faire le jihad avec toi, et je ne cherche pour cela que la satisfaction d'Allah, mais j'ai laissé derrière moi mes parents qui pleurent (mon départ)". Le prophète (saws) lui dit alors : "retourne auprès d'eux et fais les rire comme tu les as fait pleurer".

Sachez que l'islam considère le non-respect des parents comme un des plus grands péchés après l'association à Allah et la mécréance. Un jour le messager d'Allah (saws) a dit à ses compagnons : "ne voulez-vous pas que je vous indique le plus grave des grands péchés?". Il l'a répété trois fois et les compagnons ont dit : "oui informe nous!", alors le prophète (saws) a dit : "l'association à Allah et le non respect des parents". Il était allongé puis il s'est assis et a dit : "et le faux témoignage, et le faux témoignage…"
 Le prophète (saws) a également dit : "Allah vous a interdit le non respect des mères, le fait de ne pas donner ce que nous devons donner, enterrer les fillettes vivantes, et le fait de parler beaucoup sans utilité et poser beaucoup de questions dans ce qui ne nous regarde pas et dilapider ses richesses dans l'illicite".


O musulmans !

Citons à présent les conséquences du 3ouqouq, de la désobéissance aux parents.

1) Être privé des invocations des parents en particulier parce que la vie est semée d'embûches, et il y a des moments où la dernière chance qui nous reste, c'est l'invocation des parents. La meilleure des invocations, c'est celle des plus âgées et des plus faibles, et plus l'âge des parents avance, plus leurs invocations sont exaucées plus vite. Celui qui est privé de ces invocations n'aura que des problèmes dans sa vie.

2) Être touché par la colère d'Allah, car désobéir à ses parents, c'est renier ceux qui ont contribué à notre présence sur terre et les renier c'est se détourner de la reconnaissance que l'on doit à Allah, cela engendre donc la colère d'Allah. Le prophète (saws) a dit : "la satisfaction de Dieu se trouve dans la satisfaction du parent et la colère de Dieu se trouve dans la colère du parent".

3) La perte du respect des autres et du prestige, puisque quelqu'un qui désobéit à ses parents est mal vu par les autres. Il perd donc de sa prestance dans leur regard. Le prophète (saws) a dit : "préserve l'amour de ton père, ne le romps pas, sinon Allah effacera ta lumière".

4) La haine des gens envers celui qui pratique le 3ouqouq, car Allah est en colère contre lui et il le privera donc de l'amour des autres. Le prophète (saws) dit :"quand Allah aime un individu Il appelle Jibril et lui ordonne de l'aimer ensuite il appelle dans le ciel et ordonne de l'aimer et les habitants du ciel l'aiment et il aura droit au consentement sur terre. Quant à celui qu'Allah n'aime pas, Il ordonne à Jibril et aux habitants du ciel de le détester et ils le détestent, et c'est à la haine qu'il doit faire face sur terre".

5) Celui qui désobéit à ses parents doit s'attendre à ce qu'à son tour ses enfants lui désobéissent et lui manquent de respect car « comme tu as fait on te fera ! ». Le savant Al asma3i raconte qu'un bédouin lui a dit : "je suis parti un jour à la recherche de celui qui obéissait le plus à ses parents et de celui qui désobéissait le plus, et j'ai trouvé un vieil homme qui tirait de l'eau dans un puits avec un seau et une corde, et derrière lui un jeune homme qui le fouettait avec une corde, je lui ai dis : crains Dieu ! Ne vois tu pas qu'il souffre assez pour qu'en plus tu le frappes ». Le jeune m'a dit : «  tais toi, c'est mon père et c'est ainsi qu'il faisait à son père, et je me suis dit c'est lui le pire de ceux qui ne respectent pas leurs parents".

6) Être privé du paradis et de la vision d’ Allah. Tout ce qui est sur terre et dont on est privé  peut être remplacé d'une manière ou d'une autre, mais être privé du paradis et de pouvoir voir Allah, c'est une privation qui ne peut être compensée. Le prophète (saws) a dit : "il y a trois personnes, Allah ne les regardera pas le jour du jugement dernier : celui qui désobéit à ses parents, la femme qui veut ressembler aux hommes et celui qui accepte le péché sexuel chez lui et chez les membres de sa famille".
Dans un autre hadith : "trois ne rentreront pas au paradis : celui qui désobéit à ses parents, l’alcoolique et celui qui pratique l'ostentation dans ses bonnes actions".
 Celui qui est véritablement privé c'est donc celui qui a vécu avec ses parents sans pouvoir entrer au paradis. Le prophète (saws) a dit : «  Qu'il soit humilié, puis qu'il soit humilié, puis qu'il soit humilié! »
 On lui dit : « Qui, ô envoyé d'Allah ? » Il dit : « Celui dont les parents ont atteint la vieillesse, soit l'un d'entre eux soit les deux, et qui (malgré cela) n’est pas entré au Paradis. »

Mes frères, mes sœurs, craigne Dieu, obéissez et respectez vos parents, vous gagnerez alors le respect de vos enfants, la satisfaction de Dieu, le paradis et la vision d’Allah soubhanahou wa taala.


2ème Partie

O musulmans !

Nous avons vu ce qu'est le non respect des parents et ses conséquences néfastes. Son contraire, c'est le respect et de la même manière que le non respect des parents a de graves conséquences, le respect des parents lui, a des conséquences bénéfiques. Il suffit de savoir que c'est une cause pour gagner la satisfaction de Dieu car la satisfaction de Dieu se trouve dans la satisfaction des parents. Tout comme il suffit de savoir que celui qui obéit à ses parents, ses invocations sont exaucées.

Al Boukhari rapporte, dans un chapitre intitulé l’exaucement des invocations de celui qui respecte ses parents, l'histoire de trois hommes qui furent bloqués dans une grotte par un éboulement et que chacun d'entre eux fit une invocation en utilisant comme intercession dans cette invocation une bonne action qu'il avait accomplit. L’un d'entre eux a utilisé dans son invocation le fait qu'il respectait et obéissait beaucoup à ses parents.

 Voici quelques enseignements pour respecter les parents. Ces enseignements doivent être connus par les plus âgés d'entre nous, et c'est une base sur laquelle nous devons éduquer les plus jeunes d'entre nous.

1) Leur obéir dans tout ce qu'ils demandent sauf ce qui constitue un péché.

2) Leur parler avec respect, calme et douceur.

3) Lorsque les parents entrent chez nous, se lever pour aller à leur rencontre et pour les accueillir.

4) Embrasser leur main matin et soir et lors des occasions.

5) Préserver leur honneur et leu réputation.

6) Être généreux avec eux et leur donner tout ce qu'ils demandent dans la mesure du possible.

7) Demander leur avis dans tout ce qu'on veut entreprendre.

8) Faire tout ce qui pourrait leur être bénéfique, sans attendre qu'ils le demandent.

9) Ne pas élever la voix en leur présence.

10) Ne pas les interrompre quand ils parlent.

11) Ne pas sortir de la maison sans leur autorisation.

12) Ne pas les déranger lorsqu'ils dorment.

13) Ne pas les blâmer lorsqu'ils font quelque chose qui nous déplaît.

14) Ne pas prendre de devant eux la nourriture pendant les repas.

15) Ne pas commencer à manger avant eux.

16) Ne pas entrer avant eux ou marcher devant eux.

17) Répondre rapidement lorsqu'ils nous demandent ou nous appellent.

18) Honorer leurs amis pendant leur vie et après leur mort.

Abdallah ibnou Omar a rencontré un bédouin sur son chemin vers La Mecque. Ibn Omar le salua, puis il le fit monter sur sa monture et lui donna son turban. On lui dit alors : "c'est un bédouin et les bédouins ont l'habitude de vivre dans le désert sans rien, pourquoi lui donnes-tu ce que tu possèdes?" Ibn Omar répondit : "le père de ce bédouin aimait beaucoup Omar ibn al Khattab (c’est à dire mon père) et le prophète (saws) a dit : "la meilleure des obéissances c'est que le fils honore les gens qui aimaient son père".

 

Affichages : 412

Horaires de Prières (*)

Horraires du 24/8/2019
Fajr : 05:24
Dohr : 13:55
Asr : 17:41
Maghrib : 20:54
Isha : 22:14
Prière du vendredi : 14h00 (été) / 13H30 (hiver)
(*) Halluin et environs

Faire un don

Don sécurisé via PayPal ©

« Quiconque fait à Allah un prêt sincère, Allah le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense » - Le Coran, Sourate (57) Le Fer, Verset 11